Album

Y'é quelle heure?
Yé quelle heure?

Y'É quelle heure? Vilain Pingouin


Les rats

On s'est couchés comme d'habitude
D'une religieuse exactitude
À minuit vingt l'entrée des chiens
Une diversion et on passe à l'action
Les singes ont pris la clef des champs
Pour nous ouvrir la porte avant
Plus je voyais l'heure plus j'avais peur
Mais je voulais tellement pouvoir crier

Hier la prison a brûlé
Et nous nous sommes tous évadés
Hier un vent de liberté a soufflé
Hier la prison a brûlé

On s'est cachés loin du labo
Pour éviter tous les sarraux
Couchés dans l'herbe
C'est là que nous fûmes
Enfin libérés
Planqués sous la brume
Et nous les rats
Comme à chaque fois
Encore les égouts
Mais au moins c'est chez nous
Moi je m'en plains pas c'est mieux que là-bas
Et y a de l'écho pour quand l'envie me prend de crier

Hier la prison a brûlé
Et nous nous sommes tous évadés
Hier un vent de liberté a soufflé
Hier la prison a brûlé

Y a des raz de marée
Mais y a des radeaux
Un jour on verra
Un jour ce sera

Hier la prison a brûlé
Et nous nous sommes tous évadés
Hier un vent de liberté
Hier la prison a brûlé

Maudit que la vie...

Bonjour bonjour entrez chez nous
Venez nous voir on a de tout
On a de très très beaux spéciaux
Y en a des gros et des plus gros

Et pour les plans de financement
On va se trouver un arrangement
Vous pouvez payer en nature
Ça se revend bien c'est une valeur sûre

Maudit que la vie ça vaut pas cher
Quand on est en enfer
Maudit que la vie ça vaut pas cher
Quand on est en affaires

Bon eh bien alors commençons
Les armes à feu c'est tout au fond
De la goupille au char d'assaut
On a vraiment tout ce qu'il vous faut

Les mines c'est très très efficace
Ça coûte pas cher ça laisse des traces
C'est plus compliqué à nettoyer
Que de s'occuper des mutilés

Maudit que la vie ça vaut pas cher
Quand on est en enfer
Maudit que la vie ça vaut pas cher
Quand on est en affaires

Peut-être un petit organe
Y a pas de problème j'en ai une van
Une crise du coeur c'est quand y en manque
Mais ça j'en ai plein à la banque

Mais pour acheter un peu d'amour
Ben ça j'en vends depuis toujours
Dis-moi seulement c'est quoi tu veux
Je te garantis que je t'en trouve deux

Peut-être même une petite chanson
Quelque chose qui rime comme de raison
Avec un gros beat qui résonne
Et un refrain qui se fredonne

Bonjour bonjour entrez chez nous
Allez allez faites comme chez vous
Faites pas semblant de pas savoir
Que c'est aussi votre dépotoir

Maudit que la vie ça vaut pas cher
Quand on est en enfer
Maudit que la vie ça vaut pas cher
Quand on est en affaires

C'est comme ça

Un chasseur tout seul dans le bois
Avec un gros tire-pois
Une balle perdue du sang qui tache
Il meurt bêtement et sans panache

Il aimait regarder la vie dans les yeux
Juste avant de lui dire adieu
Mais ce jour-là y a pas eu le temps de la voir
Avant que tout le monde ne s'habille en noir

C'est comme ça c'est parce que c'est comme ça
Et peut-être que jamais ça ne changera
C'est comme ça c'est parce que c'est comme ça
Parce que je le sais pas

Un notaire un héritage
Tout était prêt pour le carnage
Les proches parents comme des vautours
Ont témoigné de leur amour
Il avait ses raisons et il avait ses torts
Mais toute sa vie dans un coffre-fort
Maintenant tout le monde en rang dans le corridor
Pour gratter le fond de ses tiroirs

C'est comme ça parce que c'est comme ça
Et peut-être que jamais ça ne changera
C'est comme ça parce que c'est comme ça
Parce que Parce que
Le chasseur aimait tirer
Ses conclusions son épingle du jeu
Et toutes ces journées qu'y a passées
À se convaincre qu'il faisait de son mieux
Et toutes les années empaillées
Éparpillées dans sa maison

Y aurait mieux fait d'en profiter
Plutôt que ceux qui étaient au salon

La tragédie c'est pas la fin de sa vie
C'est ceux qui sont venus lui dire merci
Il paraît qu'on peut voir dans le bois
Un orignal avec un tire-pois
Et la vie prend son pied à nous faire trébucher
Et quand l'envie lui prend de manger
Elle aime ses plats très épicés... Tant pis

Miroir miroir

Miroir miroir est-ce que tu peux cerner
Les lignes sur mon visage
Qu'hier j'ai fait enlever
Est-ce que c'est assez?

Ben ça me semble très beau
Y a pas de trace de couteau
Depuis que t'as des cheveux
Là c'est de mieux en mieux
Presque plus de défauts
Tu commences à être beau
Lâche pas tu es quasiment
Comme au moins il y a dix ans

C'est l'Halloween à tous les jours
Si tu veux rester jeune pour toujours
C'est l'Halloween à tous les jours
Viens mettre un masque ça vaut le détour

Miroir miroir est-ce que tu peux découper
Ma toute nouvelle taille de guêpe
Que je me suis fait raboter
Est-ce que c'est assez?

Tu es belle comme un coeur
Tu me fais même plus peur
Depuis que tes saints sont remontés
Plutôt qu'à genoux pour prier
Moi je vois rien à redire
Tu mérites de te faire sortir
Lâche pas tu es quasiment
Comme il y a au moins dix ans

C'est l'Halloween à tous les jours
Si tu veux rester jeune pour toujours
C'est l'Halloween à tous les jours
Viens mettre un masque ça vaut le détour

Miroir miroir veux-tu bien m'expliquer
Les sept années de malheur
Passées à te regarder
Est-ce que c'est assez?
Miroir miroir je suis vraiment désolé
Il fallait que ça arrive
Un morceau pour me rappeler
Un petit c'est assez je te dis c'est assez

C'est l'Halloween à tous les jours
Si tu veux rester jeune pour toujours
C'est l'Halloween à tous les jours
Même résultat différents détours

Armée du salut

Je suis de la classe moyenne
Et j'y suis toujours resté
Jusque dans la trentaine
Mais la moyenne a baissé
Aujourd'hui ils ont pris l'éducation
Aujourd'hui ils ont pris la santé
Et tout ça au nom de leurs compressions
Mais c'est moi le con qu'ils ont pressé

J'ai fait l'armée
L'armée du salut
Quand j'ai changé
Changé de statut

Avant je parlais de Magritte
J'allais le voir dans les musées
Maintenant que je suis en faillite
J'oublie souvent de m'amuser

Aujourd'hui ils ont pris ma maison
Aujourd'hui est une autre journée
Y faut ben que je me fasse une raison
Demain on va essayer de pas reculer

J'ai fait l'armée
L'armée du salut
Quand j'ai changé
Changé de statut

Actionnaire ça rime avec prospère
Avec réorganisation budgétaire
Avec toujours plus en faire, avec tu exagères
Avec quand je serai pus là qu'est-ce que vous allez faire?

L'armée
L'armée du salut
Quand je serai changé
Changé en statut

J'ai fait l'armée
L'armée du salut
Quand j'ai changé
Changé de statut

Le journal

Je t'ai cherchée toute la journée
Sur un gros morceau de papier
Et je savais que je te trouverais
Exactement où tu te cachais

En première page on pouvait lire
Que l'économie va très mal
C'est réconfortant si je puis dire
De savoir que tout semble normal

Aujourd'hui dans une ville près de nulle part
Quelqu'un a éclairé la nuit
Les pompiers ont tout fait c'était trop tard
Le feu était déjà trop pris

D'habitude c'est à peu près ici que je m'écoeure
D'habitude c'est à peu près ici que je m'écoeure

Une autre page trop imprimée
Les doigts un peu plus tachés
J'imagine que c'est le prix
De la connaissance, de ce qui s'est dit

Dans la section nouvelles du globe
Y a dix-huit pays pas en guerre
Si t'es soldat tu te trouves de la job
Si tu l'es pas, ouin, bon laisse faire

Aujourd'hui dans une ville, dans une équipe
On va donner à chaque année
10 millions à un homme pour qu'il pratique
À pisser plus loin que ses pieds

D'habitude c'est à peu près ici que je m'écoeure
D'habitude c'est à peu près ici

Les petites annonces
Les prédictions
Toutes les réponses
À mes questions

L'autre qui dénonce
Y a peut-être raison
De toute façon faut que je défonce

Dans l'autre section

Je le savais que je te trouverais ici dans le courrier du coeur
Je le savais que je te trouverais ici dans le courrier du coeur
Je le savais que je te trouverais ici dans le courrier du coeur
Je le savais que je te trouverais ici dans le courrier du coeur

Ch't'un maudit gars

Laisse tomber les coups de pinceaux
Quand t'en mets pas je trouve ça plus beau
Et laisse donc faire les talons hauts
De toute façon ça te ruine le dos

Et si je pensais avec ma tête
C'est certain que je serais sûrement moins bête
Mais bien souvent au moins une fois sur deux
Je m'excuse mais je pense avec "mets les mots que tu veux"

Ch't'un maudit gars
Tu sais que j'aime ça quand tu mets ta robe du dimanche
Chu fait comme ça
Surtout de la façon dont elle tombe sur tes hanches
Ch't'un maudit gars
J'avoue c'est vrai que j'essaie de voir quand tu te penches
Pis je changerai pas
Ch't'un maudit gars

C'est peut-être superficiel
Mais j'aime les anges avec des elles
Et c'est certain qu'au naturel
Je te trouve toujours tellement plus belle

Si j'écoutais la voix de la raison
C'est certain que je serais sûrement moins con
Mais bien souvent au moins une fois sur deux
Je m'excuse mais je pense avec "mets les mots que tu veux"

Ch't'un maudit gars
Tu sais que j'aime ça quand tu mets ta robe du dimanche
Chu fait comme ça
Surtout de la façon dont elle tombe sur tes hanches
Ch't'un maudit gars
J'avoue c'est vrai que j'essaie de voir quand tu te penches
Pis je changerai pas
Ch't'un maudit gars

Télé Médium

Plaisir, ça me fait plaisir
De pouvoir te prédire ton avenir
Et déjà juste par ta voix
Je vois quelque chose mais c'est pas clair c'est plus cher

Je connais les détours de tes histoires d'amour
Toi tu t'es fait tromper, par moi et par l'être aimée
Ouvre-moi ta vie allez je te fais crédit
Le coeur a ses raisons pour ses ambitions

Vous écoutez télé médium
On se fait pas prier, mais c'est tout comme
Vous êtes branchés sur nos psychic
Y vont vous gratter
Où ça vous pique

Peut-être ah peut-être
Si tu parles je te dis qui tu veux être
Et seulement oh si seulement
Tu savais ce que tu veux vraiment

Je connais les issues de tes histoires de cul
Je peux presque y toucher, je commence à... laisse tomber
Ouvre-moi ta vie aller je te fais crédit
Le coeur a ses raisons pour ses ambitions

Vous écoutez télé médium
On se fait pas prier, mais c'est tout comme
Vous êtes branchés sur nos psychic
Y vont vous gratter
Où ça vous pique

Vous écoutez télé médium
On se fait pas prier, mais c'est tout comme
Vous êtes branchés sur nos psychic
Y vont vous gratter
Où ça vous pique

Pirates

Capitaine, capitaine un navire à l'horizon
Il y aura fête ce soir je te le jure moussaillon
Quarantaine, quarantaine car ils ont le signe de la peste
Demi-tour les vautours je veux même pas voir ce qu'il en reste

J'ai parcouru toutes les mers, et quelques fois leurs filles aussi
J'ai pas souvent mis le pied à terre mais mes trésors y sont enfouis
Et si je devais crever cette nuit, je le ferais sans demander pourquoi
Et quand le temps sera venu de me juger, ben ça on verra dans ce temps-là

Et qu'est-ce qu'on dit YOHO une bouteille de fort
C'est tout ce que ça prend pour enlever le goût de la mort
Et qu'est-ce qu'on fait matelots, allez tous à vos postes
Faudrait quand même être prêts si jamais ils ripostent

Attention, attention, une victime droit devant
Alors approchez vous je me la fais j'en fais serment
Déception, déception car quelqu'un est déjà passé
Demi-tour les vautours au moins les requins ont mangé

J'ai navigué aux quatre vents à regarder les étoiles filer
J'y suis jamais resté longtemps, j'aime pas vraiment trop m'incruster
Je prends ce qui passe sans regarder
C'est mon métier et je le fais bien
Pour quand je serai jugé
Le goût de l'enfer sera mien

Et qu'est-ce qu'on dit YOHO une bouteille de fort
C'est tout ce que ça prend pour enlever le goût de la mort
Et qu'est-ce qu'on fait matelots, allez tous à vos postes
Faudrait quand même être prêts si jamais ils ripostent

Mais qu'est-ce que tu crois, mais qu'est-ce que tu crois
Que tout ça c'est romantique, un héros sur paysage panoramique mais
J'ai tranché des gorges simplement pour leur voir la tête
Car cette épée que l'on forge l'a été pour faire la fête
Tu as le droit tu as le droit de ne pas être d'accord comme j'ai le droit
Comme j'ai le choix de te jeter par-dessus bord
Y a pas de blanc y a pas de noir y a pas de morale et pas d'histoires
Que le bleu du ciel et de la mer
Un autre mot je te mets aux fers

Et qu'est-ce qu'on dit YOHO une bouteille de fort
C'est tout ce que ça prend pour enlever le goût de la mort
Et qu'est-ce qu'on fait matelots, allez tous à vos postes
Faudrait quand même être prêts si jamais ils ripostent

La montre

J'aurais dû m'en douter c'était trop évident
Quand l'avion est tombé au milieu de l'appartement
Désolé je suis pressé éteignez en sortant
Hier tout a changé, y a plus rien comme avant

J'ai perdu ma montre j'ai perdu mon temps
Est-ce que quelqu'un peut me dire comment fonctionner
J'ai perdu ma montre j'ai perdu mon temps
C'est pas facile de marcher du sable dans les souliers

J'aurais dû éviter le wagon d'en avant
Une bagarre qui éclate entre Rambo et deux mutants
Désolé, je suis pressé, saignez donc sur l'autre banc
Pas question d'arrêter, un meeting important

Et j'aurais dû écouter la radio en me levant
Des extra-terrestres plutôt envahissants
Le temps que l'armée les chasse en tirant leur drapeau blanc
Bon ça y est c'est manqué, ils sont au restaurant

J'ai perdu ma montre, j'ai perdu mon temps
Est-ce que quelqu'un peut me dire comment fonctionner
J'ai perdu ma montre, j'ai perdu mon temps
C'est pas facile de marcher du sable dans les souliers

Y'é quelle heure?
Y'é quelle heure?

J'aurais dû m'en douter c'était trop évident
Quand j'ai perdu ma montre, j'ai perdu maintenant
Je sais qu'il se cache entre Après et Avant
Mais j'arrive pas à le voir y passe comme un coup de vent

J'ai perdu ma montre, j'ai perdu mon temps
Est-ce que quelqu'un peut me dire comment fonctionner
J'ai perdu ma montre, j'ai perdu mon temps
C'est pas facile de marcher du sable dans les souliers

L'an 2000

J'appelle la terre, tenez-vous prêts
Je prends une photo pour mon carnet
On s'est rendus, en un morceau
Faut avouer que c'est quand même beau
Ben bonne année pour notre 2000
Ça doit fêter dans toutes les villes
Mais vu d'ici de mon orbite
Ça change pas tellement ce qui gravite

Et les années se suivent et se ressemblent
Et les années se suivent et se rassemblent
Attention les aiguilles sont presque ensemble
Tout le monde se met à
Compter son histoire compter sur les autres
À compter de maintenant compter en parler
À compter sur les doigts et à compter ses pas
À se compter chanceux à compter deux par deux
Et pas laisser pour compte

Un beau sourire pas trop forcé
Même ceux qui sont sur la face cachée
Essayez donc de vous coller
De gauche à droite sur les côtés
Pas de politique c'est à vomir
Ma photo je veux la réussir
Ça vous fera sûrement pas mourir
Sûrement pas plus que de vous haïr

Et les années se suivent et se ressemblent
Et les années se suivent et se rassemblent
Attention les aiguilles sont presque ensemble
Et tout le monde se met à
Compter son histoire compter sur les autres
À compter de maintenant compter en parler
À compter sur les doigts et à compter ses pas
À se compter chanceux à compter deux par deux
Et pas laisser pour compte

Compter son histoire compter sur les autres
À compter de maintenant compter en parler
À compter sur les doigts et à compter ses pas
À se compter chanceux à compter deux par deux
Bonne année gros nez. Pareillement grandes dents
Il ne s'est rien passé, on se revoit on se revoit dans mille ans

  • Programmation pour boîte à rythme: Stéphane Tremblay
  • Voix: Isabelle Cliche
  • Arrangements: Vilain Pingouin
  • Enregistrement: studio Morin Heights, studio Frisson, studio Cool.
  • Réalisateur: Simon Pressey
  • Ingénieurs: Claude Champagne et Simon Pressey
  • Assistante: Isabelle Cliche
  • Mixage: Claude Champagne (studio Cool)
  • Mastering: Howie Weinberg (Masterdisk)
  • Prise de son: Simon Pressey et Claude Champagne
  • Coordination: Sophi Carrier et Nathalie Parent
  • Pochette - Graphisme: Jo-Ann Bolduc; photographes: Tshi et George Dutil.
  • Production: Les disques Audiogramme
  • Édition: Les éditions Audiogram/Kaligram